Sans chercher à devenir de vrais experts en la matière, nous aborderons quelques principes simples qui pourront vous aider à vous faire de belles photos souvenir de vos chères petites boules de poils, vos animaux de compagnie.

6 Clés pour de belle photos d’animaux de compagnie.

Pas besoin de ce casser la tête ici. Seulement de garder en tête quelques principes et pratiquer.

Photographier son animal sans le perturber:

Session 07-2014 73

Chat, totalement habitué à mon appareil et à ma présence. J’attend ici d’attirer son regard.

Comme en photographie de portrait, pour obtenir des clichés authentiques et naturels, il faudra que votre compagnon vous fasse confiance, ou, encore mieux, qu’il se soit suffisamment habitué à vous pour “ne plus vous remarquer”.

Il est essentiel de pratiquer pour arriver à de bons résultats. Même si vos premières photos ne sont pas concluantes, persistez, la pratique n’as pas d’égal. Alors n’attendez plus ! En plus de vous familiariser avec votre appareil vous deviendrez naturellement plus à l’aise avec la plupart des animaux et inversement.

De toute manière, pas le choix ! Ce sera la seule manière d’apprendre à vous fondre dans le décors aux yeux des animaux domestiques et peut-être même à leur faire faire des tours, attirer leur regard où cela vous arrange etc… L’on peut arriver à en faire de vrais petits acteurs l’espace d’un instant à condition de ne pas oublier de leur laisser leur indépendance.

Éviter d’énerver son animal:

Repérer les signes de lassitude et/ou d’énervement est primordial !

IMG_0105

En effet, si vous embêtez trop un animal, ne serai-ce qu’une seule fois, celui-ci risque de bouder votre appareil pour de bon ! Et comme ce sont souvent les plus petites bêtes qui ont la plus grosse rancune, prêtez-y tout particulièrement attention avec les chats et les petits chiens (surtout les “chiens d’intérieur”)

Je n’ai pas de règle en la matière. Je vous conseillerait, simplement de ne pas oublier ce point pendant que vous vous entrainerez afin d’éviter le “point de non retour”.

Ne vous inquiétez pas trop non plus, les signes d’énervement/lassitude sont la plupart du temps facilement reconnaissables. Mais n’oubliez surtout pas d’y prêter attention, cela serait aussi frustrant pour lui de s’être fait enquiquiné que pour vous de voir tout vos efforts pour l’amadouer réduits à néant.

 Si vous avez des astuce en la matière, n’hésitez pas à les partager avec nous en laissant un commentaire ou un MP.

 

En contre partie, un fois qu’un animal c’est habitué à vous (à ce faire photographier), il sera à l’aise en tant que modèle pour un bon moment.

Amadouer son appareil pour amadouer son animal:

Malgré la pratique, votre appareil photo pourras vous jouer de vilains tours en effrayant votre sujet. Cette petite boite bizarre fait pleins de petits bruits étranges et même parfois des lumières, comprenez-le ^^.

A défaut d’avoir le temps de l’habituer à votre appareil, il existes quelques solutions pour s’éviter des tracas.

Pour les Smartphones, c’est simple:

  • on passe en mode silencieux et l’on évite le flash autant que faire ce peut.

Pour les compact, bridges, reflex etc… :

  • Commencez par désactiver les bruits des menus. Ce serait rageant de louper une superbe photo juste pour avoir appuyé sur un bouton !
  • Désactivez le flash et méfiez vous de certains zooms qui peuvent être bruyants lors de leurs utilisation.
  • Certains appareils disposent d’un mode “silencieux”. Il s’agit normalement d’un mode “obturateur silencieux” qui réduit un peu le bruit au déclenchement (le Clic-Clac).
  • La lumière orange (lumière de mise au point) qui peut s’allumer lorsque l’appareil fait la mise au point sur le sujet, peut également se désactiver la plupart du temps.
  • Il existe aussi comme sur certains réflex et hybrides Sony, la fonction “obturateur à rideaux avant électronique” qui diminue le délai entre deux clichés et par la même occasion le bruit au déclenchement.

Cette petite liste n’est bien sur pas exhaustive. N’hésitez pas à éplucher la notice de votre appareil.(pour ma part je la télécharge en PDF sur le site du constructeur).

Si vous avez une autre technique ou une astuce relative à un type d’appareil en particulier n’hésitez pas à la partager via les commentaires, ça pourrait dépanner quelqu’un ; )

Notez qu’il existe des appareils photos plus bruyants que d’autres.

Il en vas de même pour vos objectifs.

(je vous conseille donc de toujours tester le matériel avant un achat, ou, faute de mieux, de lire attentivement les avis/tests)

Composition, ou comment obtenir des photos plus originales:

Changer de point de vue et adopter celui de son animal.

Une fois l’idée en tête d’adopter la vision de mon animal, je plonge !

Je suis toujours chez moi mais quelque chose à changé. 

Peu à peu cette sensation m’envahie, mon monde laisse place, petit à petit, dans une transition mielleuse, à un monde immense. 

Il m’entoure maintenant, les perspectives s’effondrent, je suis en terrain inconnu, mais je sais exactement où aller où regarder. 

Je chasse, je ressens ma proie, elle est là. 

Une ombre, un scintillement, je me rapproche. 

Dans le blanc de ses yeux, tu peux avoir fois, nous y somme, face à face. 

Tout compte fait, c’était moi la proie.  

En dehors du fait de varier la hauteur de prise, pour être plus proche des yeux du sujet, il faudra compter sur votre originalité et ne surtout pas hésiter à appuyer sur le déclencheur. On loupe tellement de photographies pour avoir hésité… ne tombez pas dans ce piège. C’est pas pour le prix que ça va vous coûter ^^.

Les bons moments pour photographier son animal:

DSC00714-2

 

Le maitre mot, Originalité !

 

 

Je suis persuadé, que, d’une manière générale, l’ont loupe énormément de bonnes photos pour avoir hésité à sortir son appareil ou même seulement appuyer sur le déclencheur. Que ce soit l’éclairage particulier du ciel, soufflé en une minute par les vents, l’oiseau qui vole en rase-motte vers vous, le superbe paysage en bord de route ou plus dans le sujet, notre compagnon qui nous offre sa plus belle pose, l’espace d’un instant.

Ne vous dites jamais, “je ne l’aurais pas” ou “je n’aurais pas le temps” !

En dehors de ce point, de manière générale, vous pourrez obtenir des clichés sympas lorsqu’il:

  • regarde l’appareil
  • chasse les petites bêtes
  • s’enthousiasme / joue
  • se prend pour un aventurier
  • se la coule douce
  • rêvasse

Pour renouveler un peut votre genre, n’hésitez pas à demander à un(e) ami(e), votre compagnon/compagne de jouer avec l’animal ou d’attirer son attention..

Éviter les photos floues:

Il faudra faire tout particulièrement attention au flou de mouvement pour les photographies en intérieur. On ne s’en rend pas forcément compte à l’oeil nu, force d’habitude, mais notre intérieur est souvent mal éclairé et malgré les apparences même un chat pépère auras vite fait de tourner la tête et de ce voir transformer en une mélasse informe.

Quel mode pour photographier mon animal de compagnie:

Pour éviter toute mauvaise surprise, optez pour le MODE S – priorité vitesse:

1/250 Sera une bonne vitesse de base dans la majorité des cas.

Cela vous permettra d’éviter les flous dus aux mouvements “normaux” de votre animal tout en évitant de vous priver de trop de luminosité.

DSC01238

Chien fou fou, pris au bon. Photographié à f3,5 et 1/800 pour figer le mouvement. (En soirée, peu d’éclairage ->1600 ISO)

 

Ceci n’est bien sur qu’une base. Si votre animal est particulièrement fou fou lors de votre séance, n’hésitez pas à augmenter la vitesse d’obturation (ex: 1/400 ou 1/600 etc..).

Si vous n’avez pas d’autres choix (ex: très faible luminosité, petite ouverture pour augmenter la zone de netteté) rallongez le temps de pause.

 

Le paramètre “ISO” de votre appareil viendra vous épauler en dernier recours pour compenser une luminosité trop faible. Prenez garde à ne pas trop forcer sur ce paramètre, sous peine d’obtenir des photographies saturées de bruit (parasites) ou tout simplement inexploitables. 

Quel objectif pour les animaux de compagnie:

Préférez une focale fixe lumineuse (ex: 35mm ou 50mm f1.8 ou f1.4) si vous pratiquez principalement en intérieur / avec un chat.

L’apport de luminosité vous permettra de garder une vitesse convenable quelque soit les situations et le fait de ne pas pouvoir zoomer vous invitera à varier vos points de vue. Si vous débutez ou  que vous ne souhaitez pas investir. Votre objectif de kit (ex: 16-50mm / 18-55mm), fournis avec tout reflex fera lui aussi parfaitement l’affaire.

Pour les photos en extérieur, vous pouvez partir sur la même base bien que la luminosité soit moins souvent une gène et qu’un zoom plus polyvalent puisse être appréciable dans beaucoup de situations.

 

A vos appareil, allez donc vous faire 30 Millions d’amis ! ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *