petit cours accéléré sur la notion des plans en photographie.
On parlera ici des plans de prise de vue et des plans de profondeur de champ.

Les deux grands types de plans à ne pas confondre

La notion de plans ne se limite pas qu’a la photographie. Elle est utilisé dans la plupart des arts visuels de la peinture au cinéma etc… et si vous avez  suivi des cours d’art plastique à l’école par exemple vous en avez certainement entendu parlé.

Mais dans le cas de la photographie, comme en peinture les différents plans peuvent faire également référence à la profondeur de champ. Il faudra donc faire attention à ne pas mélanger les deux.

Les plans de prise de vue:

Ces types de plans font référence… à la prise de vue, c’est fort.

Vous connaissez certainement les “plus importants”:

  • très gros plan: ici on met l’accent sur un détail du visage qui n’aurait pas cette importance dans un plan plus large.
  • gros plan: ici l’on à le visage de notre sujet et éventuellement une partie de son coup voir le haut de ses épaules. Il est particulièrement utile pour partager une émotion.
  • plan poitrine: ici l’on capture de la tête et le haut du torse de notre sujet. Particulièrement utile pour retranscrire les expressions.
  • plan taille: lorsque l’on veut capturer deux personnes en train de parler par exemple. On garde les sujet en avant et même si on intègre le décor celui-ci reste en retrait
  • etc..
  • plan moyen: le sujet apparait en entier sur la photo. Le décor est bien visible mais le sujet prend le dessus sur celui-ci.
  • plan d’ensemble: le décor occupe une plus grande partie de l’image. le sujet commence à être moins important que le décor
  • plan général: le décor occupe toute l’attention et le sujet devient plus un détail de son environnement. Ce type de plan est utile pour la relation entre le sujet et son environnement ou encore l’étendue de l’endroit qui est photographié.

Vous pouvez voir par exemple, sur la photo de garde de cet article un gros plan avec la tête du sujet et une partie de son cou.

Narbonne 10 mai 2014 199-2

Dans cette photo on à un plan général, le sujet ne prend qu’une petite place sur le cliché et le décor prend le pas sur lui.

Les plans de profondeur de champ

ici les plans ont un rapport avec la profondeur de champ, on parle de premier plan, second plan et d’arrière plan. Il faudra faire particulièrement attention à ne pas mélanger les plans de prise de vue avec ceux de profondeur de champ.

Les plans de profondeur de champ sont une notion très importante à maitriser en photographie. C’est une façon de mettre en avant des détails ou des sujets et inversement. Quand on sais que la photographie c’est la capture de sujets (personnes, élément du décor ou d’un paysage…), il serait bête de passer à côté.

Une photographie peut être composée d’un ou plusieurs plans, la plupart du temps un « premier plan » et un « arrière plan » comme la photo de garde de cet article.

  • -un seul plan, ex: photo d’un mur ou d’une texture
  • -deux plans, ex: un portrait avec au premier plan le sujet et un arrière plan avec le décor
  • -trois plans, ex: une photo avec un élément au premier plan, le sujet au second et le décor en arrière plan ou une photo de paysage.
  • -etc…

(ex: au premier plan, au second plan, à l’arrière plan…). A ne pas confondre avec les gros plan, plan large etc…

Vous pouvez voir à la suite quelques photo pour mètre une image sur les photo à 1, 2 et 3 plans

Ici on à une photographie avec un seul plan. En effet le mur et le tronc se situent tout deux à la même distance de l'appareil

Ici on à une photographie avec un seul plan. En effet le mur et le tronc se situent tout deux à la même distance de l’appareil

DSC00532-3

Ici on à un cliché qui se compose de 2 plans. Le rapace occupe toute l’attention en étant au premier plan et l’arrière plan est flou car inintéressant et pour ne pas voler la vedette au sujet principal.

Perroquet vert en superposition de plans - Green Parrot plans superposition

Ici notre cliché est composé de trois voir quatre plans. Au 1er nous avons le tronc d’arbre, au 2nd le perroquet sur ça branche, nous avons éventuellement un 3eme plan représenté par le petit tronc et les bambous, pour arrivé à l’arrière plan qui est totalement flou.

Maintenant je peux vous demander de me faire une photo avec le sujet principal au premier plan et un arrière plan flou (grand classique du portrait)et même un peux plus complexe, une photo avec le sujet principal au second plan…

L’important dans toutes ses histoire n’est pas d’être un grand expert mais bien de pouvoir comprendre et ce faire comprendre lorsque l’on parle de plans.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *