Vous débutez en photo ou vous avez besoin d’une petite piqûre de rappel sur la molette de sélection des modes photo, et de ses avantages ? Cet article est pour vous !

Roue de selection classique

Photo d’un Reflex a miroir translucide Sony Alpha(SALUT)-58, Roue de selection classique présente sur la grande majorité des appareils

 

La grande majorité du temps vous trouverez la molette de sélection sur le dessus de votre appareil sous la forme d’une roue crantée (avec les lettres: P, A, S, M, « Auto », et quelquefois des symboles comme un « rectangle » pour le mode panorama…)

appPhotoRoue

Photo d’un Sony Nex-3N, roue de sélection, ici matérialisée sur l’écran de l’appareil et manipulable via la molette de réglage « universelle ».                                                              Prise: iPhone 6

 

 

 

 

 

et parfois, comme sur mon hybride, elle est présente sous une forme détournée mais gardant toujours sa qualité première: rapidement accessible et claire.

 

La molette de sélection des modes est votre meilleur allié pour palier rapidement à une situation qui se présente à vous !

Imaginez que vous êtes en train de vous balader dans votre parc préféré en photographiant les fleurs naissantes du printemps et que tout à coup en tournant la tête vous apercevez un bel oiseau au loin, se dirigeant vers vous. Avec l’aide de la molette vous passez en mode « priorité vitesse » et grâce à votre entraînement et un-peu de chance, vous arrivez à réaliser un superbe cliché.

Après avoir essayé de vous convaincre (ou au moins intrigué je l’espère), je vais vous présenté les différentes catégories proposées en accès rapide par cette roue:                                                     « Auto », pour le mode automatique:

Le chouchou des non initiés et le mode à fuir si vous êtes intéressé par la photo et désirez progresser. Il gérera automatiquement tous les paramètres de votre appareil en ne vous laissant aucune (ou quasiment) marge de manoeuvre. [vous trouverez parfois un mode Auto+, qui ajoutera suivant vos clicher un rendu plus « artistique » ou plus « pro » avec une plus ou moins bonne réussite]

« P », pour Programme auto:

Un bon allié pour continuer à s’entraîner lorsque l’on est confronté à une situation complexe  (luminosité changeante, …) ou que l’on est pas sur d’avoir suffisamment de temps pour peaufiner tous les réglages. Le Programme auto « se contente » d’exposer (régler la luminosité) au  mieux votre photo [selon votre choix de mesure de l’exposition] en se basant sur des « scènes » près enregistrées dans la puce de votre appareil. Cela vous permet de garder la main sur certains paramètres pour modifier la profondeur de champ ou encore augmenter la vitesse de prise de vue pour photographier un joggeur sans que ses jambes soient floues.

« A », Priorité ouverture:

A choisir lorsque l’on veut « jouer » sur la profondeur de champ sans s’embêter de gérer tout les autres paramètres. La profondeur de champ pour les débutants: il s’agit de la zone de la photo qui est nette/flou. Pour un portrait par exemple l’on cherche souvent à avoir le visage net et l’ensemble de l’arrière plan flou, pour cela l’on augmentera l’ouverture [baisser la valeur « F », en général F5 ou moins suivant l’objectif et quelques autres paramètres]. Pour une photo de paysage par contre il est souvent de mise de vouloir afficher l’ensemble des éléments net [on baissera donc l’ouverture, entre F8 et F11]   

« S », Priorité vitesse:

A choisir si l’on à besoin de capturer un élément en mouvement sans qu’il soit flou ou inversement créer des effets de traitées. Cette fois ci, on gère la vitesse et on laisse la main à l’appareil pour l’ouverture qui maintiendra la photo bien exposée. [ici c’est le paramètre à côté du « F » sur l’écran de l’appareil, affiché 1.6″ ou 1/250 par ex.. 1.6″ pour 1,6 secondes et 1/250 pour 1 deux cent cinquantième de seconde]

« M », (Exposition) Manuel(le):

Place à la vraie pratique, à la liberté, à l’apprentissage et au risque de totalement sur-exposer ou sous-exposer vos photos. Ce mode sera réservé à ceux qui ont au moins les bases en photographie ou qui souhaitent en apprendre un-peu plus. Ici vous gérez la totalité des paramètres de votre appareil, et celui-ci ce contentera de vous afficher la valeur de votre exposition et de régler les ISO si vous les mettez en automatique. [ISO= alimentation du capteur de l’appareil. Plus celle-ci sera élevée plus l’appareil captera de lumière. A utiliser avec parcimonie et si possible, n’augmenter cette valeur que quand le changement des deux autres n’est pas suffisant]

Modes optionnels (vous ne les trouverez pas avec certitude sur votre appareil), Deux exemples:

« SCN », Sélection de scène:

Une déclinaison du mode automatique qui vous permet de préciser le type de scène (paysage, portrait, nuit, coucher de soleil…). Ce mode vous permet d’aider l’appareil lorsqu’il ne s’en sort pas assez bien en mode auto, ou encore si vous ne savez pas vous débrouiller avec un mode plus « complexe » mais que vous ne voulez pas laisser le mode auto livré à lui même.

« Le rectangle », pour le mode panorama:

La je m’adresse directement aux novices. Les panoramas sont ces photos au format atypique. allongés mais pas toujours à l’horizontale contrairement à l’idée qu’on peut s’en faire. Votre appareil vous permet sûrement (s’il propose l’option panorama) d’effectuer des panoramas de gauche à droite et de droite à gauche mais également de haut en bas et bas en haut[réglable après sélection du mode]. Avec un peut de chance, celui-ci vous permettra également d’en choisir le format (standard ou grand)[souvent réglable dans paramètre->qualité/taille d’image]

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *