Photo d’un répartiteur d’abonnés ADSL sur Toulouse _iPhone6_ L’on peut voir l’ancienne méthode de câblage toujours assez répandue, qui consiste à enrouler la « paire » en cuivre sur le connecteur pour relier l’abonné au réseau, ainsi que les chiffres de rangées constituées chacune de huit paires.

Bienvenu sur HybridPhotographer !

Je partagerais ici mon travail photographique ainsi que mes connaissances en photographie et en informatique, au travers d’images, portfolio, tutoriels et guides.

Je prendrais un soin tout particulier à illustrer ce site qu’avec des photos personnelles et vous demanderais de respecter mon travail et le copyright en ne les téléchargeant pas, d’autant plus pour une réutilisation. Je vous serais reconnaissant d’utiliser le formulaire de contact si vous désirez acquérir ou utiliser l’une d’elle sur un site ou autre.

Des raccourcis sont disponibles dans la barre de titre du site vers différentes sections du site.

– Pour les amateurs de photographie, une galerie de photos avec mes réalisations et mes Portfolios                                                                                                                                                          – Pour ceux qui recherchent des conseils, les sections Guides photo et Guides Info regrouperont respectivement les guides, tutoriels et présentations en photographie et en informatique.                                                                                                                                                                                         – Et que les curieux ne se gênent pas à farfouiller sur tout le site à la recherche de photo, commentaire intéressant, de conversations enrichissantes…

Prenez du plaisir et surtout, n’hésitez pas à donner votre avis, ou soumettre des requêtes de guides ou tutoriel.

 

 

La Toile !

Cette petite invention qui à vu le jour d’une initiative du département de la défense Américain cherchant à réaliser un réseau pouvant résister à des pertes de certains tronçons de celui-ci, qui avec le travail d’universités Américaines est devenu ARPANET puis le « World Wide Web » grâce à la mise en place de normes permettant d’étendre ce réseau dans les différents Pays du monde.

Un principe simple mais à toutes épreuves:

L’idée est ici de relier chaque point entre eux (grossièrement).                                                                                                         Ainsi pour envoyer cet article sur le site, en tant normal (ex: depuis Toulouse) ma demande va passer  par le serveur « poitiers.francetelecom.net » puis « london.opentransit.net » etc… pour atteindre finalement le Serveur qui héberge mon site. Mais si le serveur de Poitiers ne répond plus, mon article empruntera automatiquement un autre chemin viable pour arriver à bon port.

(pour les curieux: sur windows, appuyez simultanément sur la touche « windows » et la touche « R », tapez « cmd » dans la fenêtre qui vient de s’ouvrir et tapez ensuite « tracert www.exemple.com » {nom d’un site} dans le « terminal » qui vient de s’ouvrir. Vous verrez le chemin emprunté pour arrivé jusqu’à celui-ci, mais réessayez juste après. Vous verrez très certainement que le chemin à légèrement changé ; ). Sous Mac appuyer simultanément sur « cmd » et « espace » pour afficher Spotlight et recherchez « utilitaire réseau », choisissez l’onglet « traceroute » pour taper l’adresse du site. Pour les linuxiens chercher le « terminal » pour taper « tracert … ».)

Bonne visite, et surtout n’hésitez pas à participer en laissant des commentaires, ou des remarques via le formulaire de contact page « A Propos ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *